gratuit

#15 - Simon Bouisson & Guillaume Desjardins

  • 49 min

Intervenants :

Épisode 15 - Simon Bouisson & Guillaume Desjardins

Pour ce nouvel épisode de Série Series l’émission, Marie Barraco et Pierre Zéni reçoivent deux auteurs qui n’hésitent pas à expérimenter et à nous proposer un nouveau regard sur les séries : Simon Bouisson et Guillaume Desjardins.

Passionné par les images hyperréalistes et la fiction qui frôle le documentaire, Simon Bouisson s’est lancé rapidement dans des réalisations uniques, comme Tokyo Reverse, un plan-séquence de 9h10 dans lequel un homme traverse Tokyo à l’envers. En 2015, il réalise son premier long-métrage interactif, WEI or DIE, qui sera suivi 4 ans plus tard de République, 3 épisodes de 25 minutes qui immergent le spectateur dans une nuit d’attentat à Paris, filmée par deux youtubeurs. Il se rapproche du monde des séries en 2020 en prenant les rênes de la réalisation de Stalk, pour France tv Slash, et 3615 Monique pour OCS. Des œuvres qui étudient toutes deux à leur manière le rapport au numérique.

Guillaume Desjardins a fondé avec ses camarades de classe Jérémy Bernard et Bastien Ughetto le trio de créateurs Les Parasites, en 2013. Leurs courts-métrages drôles ou à message, réalisés pour Youtube, ont rapidement gagné en popularité et reçu de nombreux prix. En 2020, ils scénarisent et réalisent pour Canal+ la série catastrophe L’Effondrement, dont les 8 épisodes sont réalisés en plans-séquence. Un challenge à tous les niveaux qui confirmera le talent du groupe, qui travaille actuellement sur de nouveaux projets. En parallèle, Guillaume Desjardins a co-fondé l’Atelier 7, une résidence de création audiovisuelle qui encourage les jeunes passionnés d’audiovisuel à se former eux-mêmes en leur mettant à disposition les outils pour le faire.

Sur le plateau de l’émission, Simon Bouisson et Guillaume Desjardins reviennent sur leurs parcours, qui trouvent des racines communes dans le web et les univers digitaux, et nous parlent de l’importance d’apprendre hors des sentiers battus et du plaisir d’expérimenter avec les outils que leur offre leur époque.